Histoire & terroir

Deux petits Barbâtrins

C’est l’histoire de deux petits Barbâtrins (habitant de Barbâtre) surnommés les Cagniotes en patois noirmoutrins. Deux petites canailles gourmandes qui avaient pour habitude de souvent faire l’école buissonnière, car leur grand plaisir était de retrouver leur grand-père dans son fournil pour l’aider à confectionner ses gâteaux et biscuits préférés. Ce papy gâteaux était d’une passion telle qu’il ne pouvait s’empêcher d’appeler ses petits enfants dès que lui venait une nouvelle idée de gourmandise ou de recette afin qu’ils fassent avec lui la mise au point. Cette passion commune valait d’ailleurs, à nos deux petits pâtissiers en herbe de souvent porter le bonnet d’âne à l’école. Mais rien n’y faisait, toutes les punitions du monde ne les auraient découragés de retrouver leur grand-père pour ces moments de pur bonheur gourmand pendant lesquels leurs bonnets d’ânes se transformaient en toques de chefs !

Fort Larron à Noirmoutier

L'origine de "Cagniotes" :

Surnom donné aux ânes sur l'île de Noirmoutier, ainsi qu’au habitant de Barbâtre. Non pas par moquerie, mais simplement parce que d’antan, les habitants de Barbâtre faisaient la navette à dos d’ânes entre l'île et le continent par le Gois, pour le transport des marchandises.

L'histoire d'une famille passionnée

Histoire de familleGéraldine et pierre


C’est de cette façon qu’est née la passion de notre Cagniote en chef Pierre, fondateur des Petits Cagniotes, avec son épouse Géraldine. Passion transmise de mère en fils, puis de père en fils. Car le chef Pierre est né dans la farine, comme il aime à le dire, fils de boulangers-pâtissiers, petit-fils de cuisinière, mais il est également un pur produit de la gastronomie. Voici son parcours: Après un apprentissage de cuisine à Cherbourg dans le restaurant de son oncle Jacky Pain, formé dans les grandes tables parisiennes, Pierre est recruté pour son service militaire comme cuisinier de l'amiral préfet maritime à Cherbourg. Puis deux belles maisons s'enchaînent: le restaurant de Yves Thuriès à Cordes sur Ciel, célèbre chef deux fois meilleur ouvrier de France, puis celui de Joël Robuchon, le restaurant Jamin à Paris, non moins célèbre chef multi-étoilé. Puis il s'initie à la pâtisserie chez son cousin Laurent Chevalier à Montmartre, chez Michel Sejon à La Baule et termine chez ses parents boulangers pâtissier à Nantes.

Pierre est Compagnon cuisinier des Devoirs Unis. Il a participé à de nombreux concours. Dans les plus prestigieux: le Concours National de Cuisine Artistique (éliminatoires du célèbre Bocuse d'or, championnat du monde de cuisine) ou le Concours d'un des Meilleurs Ouvriers de France. A la fin de son Tour de France, avec son épouse Géraldine, ils créaient la jolie crêperie gastronomique « Bleu Marine » en 1992 à Noirmoutier, puis la célèbre « Plage de Jules » restaurant sur la célèbre plage des dames en 2000. En 2012, ils fondent la Biscuiterie « Les Petits Cagniotes », toujours sur Noirmoutier.